L’union des douceurs fait la force des frères et des sœurs

 

Morceau mesurant 3,20m, réalisé en 2019 avec les résidents de la Petite Pierre, maison de retraite du Kirchberg.

 

union-des-douceurs-fait-la-force-1

 

L’union fait la force fut largement préféré à « Un pour tous, tous pour un ».

Au tout début, il a été envisagé un château dont il ne demeure sur le morceau de chemin que quelques créneaux traces de l’abri, la protection, mais sur lesquels en plus s’affichent nos prénoms en couleurs et d’où surgissent d’énormes fleurs.

 

union-des-douceurs-fait-la-force-4

Ce qui fut curieux avec ce morceau de chemin, c’est que malgré les efforts déployés pour tenter de raviver avec d’autres couleurs, à chaque essai, fleurs, oiseaux et papillons se sont glissés dans des habits de douceur fleurie. Passéistes ? Rétro ? Désuet ? À l’image des habitants d’une maison de retraite ? En tout cas, ce n’est absolument pas ce que nous avons vécu en travaillant sur ce morceau.

 

union-des-douceurs-fait-la-force-2

Ce matin en assemblant par quelques points supplémentaires, il m’est apparu que ce morceau de chemin sera notre morceau douceur. La douceur (dans ce monde de brutes et d’agressivité) dans la fraternité est essentielle. Et donc, nous pourrions donner comme nom au morceau : « L’union des douceurs fait la force des sœurs et des frères ».

 

union-des-douceurs-fait-la-force-5

Nous voulions y placer au début un gros gâteau d’anniversaire. Et c’est bien le morceau entier qui est gourmandise, comme tous ces temps vécus ensemble.

 

>>> voir ce bout de chemin dans sa totalité sur le diaporama